Axes de recherche

Évaluation comptable, financière et stratégique du capital humain et de la R.S.E. : perspectives locale (Champagne) et internationale (Afrique) 

La création du Centre International de Recherche et de Formation Appliquées au Management en juillet 2014 est née de la volonté de 4 chercheurs de renforcer l’attractivité de l’Université de Reims Champagne dans le domaine de la recherche en visant à la fois un ancrage territorial au sens large et un développement à l’international.

Ce projet est structuré autour d’un axe unique de recherche : « Évaluation comptable, financière et stratégique du capital humain et de la RSE : perspectives locale (Champagne) et internationale (Afrique) ».

Les objectifs :

  1. Élaborer des cadres conceptuels transposables aux organisations
  2. Mettre en place des stratégies collaboratives avec les universités de la région Grand Est
  3. Développer la coopération avec les acteurs industriels territoriaux notamment dans les secteurs agro-alimentaire et du champagne
  4. Renforcer le développement et la coopération internationale notamment avec le continent africain

Mots clés : Évaluation, Comptabilité, Finance, Stratégie, Capital humain, RSE, Territoire, International, Champagne, Afrique

 1. Élaborer des cadres conceptuels transposables aux organisations

Les chercheurs du CIRFAM ont orienté leurs recherches autour de l’élaboration de cadres conceptuels concernant en particulier l’évaluation comptable et financière du capital immatériel. et la construction de cadres théoriques et d’outils de gestion qui rendent possible l’évaluation du capital humain et sa traduction dans les comptes des entreprises.

Une autre réflexion théorique s’est engagée sur l’élaboration d’un modèle de valorisation comptable et financière du bénévolat plus spécifiquement destiné aux associations. D’autres chercheurs de l’équipe travaillent sur l’évaluation de la capacité à entreprendre et sur un modèle élargi intégrant la dimension RSE. En outre, une  démarche d’élaboration de modèles centrés sur le développement durable dans le contexte africain a été initiée par de jeunes chercheurs.

L’ensemble des cadres conceptuels construits sont de nature à permettre aux organisations de mieux traduire leur démarche RSE.

Des conventions ont été établies avec les entreprises 4 murs et Baméo.

2. Mettre en place des stratégies collaboratives avec les universités de la région Grand Est

En 2016, un rapprochement avec l’Université de Strasbourg a conduit à une co-direction de la thèse de Guillaume Martin sur l’évaluation des entreprises sociales.

Le 7 juillet 2017, lors d’une journée de recherche commune, un partenariat dans le domaine de la recherche centrée sur l’univers du vin a été mise en place avec l’Ecole de Management de Strasbourg.

Le 22 septembre 2017, lors d’une nouvelle rencontre, il a été décidé que Jean-Paul Méreaux et Marie-Noëlle Jubénot rejoindraient la Chaire Vin et Tourisme de l’Ecole de Management de Strasbourg en tant que professeurs associés afin de renforcer les liens entre des deux équipes de recherche.

Un projet d’ANR sera déposé  fin octobre 2017 et une réflexion est en cours pour le dépôt d’un projet pour la région Grand Est, intégrant le CIRFAM et l’Ecole de Management  de Strasbourg ainsi que des entreprises leaders dans le secteur du vin.

3. Développer la coopération avec les acteurs industriels territoriaux notamment dans les secteurs agro-alimentaire et du champagne

Depuis la création du CIRFAM en 2014, une coopération constante a été initiée avec plusieurs entreprises de la région Champagne-Ardenne :

  • L’organisation d’une journée de recherche sur le champagne, le 20 novembre 2014 avec la participation et le soutien du groupe Champagne Louis Roederer.
  •   La signature d’un partenariat, dans le cadre de dispositifs de recherche-action ou de recherche-intervention, avec le Centre Vinicole-Champagne Nicolas-Feuillatte (CV-CNF).

Ces partenariats permettent à des jeunes chercheurs de disposer de terrains de recherche pour leurs travaux de thèse. A titre d’exemple, Pascale Lambert est accueillie au sein du groupe Champagne Louis Roederer et du Centre Vinicole-Champagne Nicolas-Feuillatte (CV-CNF) pour sa thèse qui porte sur la structuration et le développement des groupes viti-vinicoles champenois.

Le partenariat avec le CV-CNF, 3ème producteur mondial de champagne, est emblématique des savoir-faire du CIRFAM  avec une collaboration initiée en mars 2016 qui sera prolongée en 2018 dans une optique d’accompagnement à la réflexion RSE compte tenu des enjeux stratégiques pour cette union de coopératives.

 

4. Renforcer le développement et la coopération internationale notamment avec le continent africain

Depuis plusieurs années, un partenariat, animé par Marie-Noëlle Jubénot, a été mis en place avec l’Université d’ORADEA en Roumanie qui a conduit à la soumission d’un projet international ANR équipe mixte URCA- ORADEA. En mai 2018, deux chercheurs de l’équipe, Marie-Noëlle Jubénot et Jean-Paul Méreaux se rendront en Roumanie afin de renforcer la coopération dans le domaine de la recherche.

 

En Afrique, le CIRFAM est au cœur d’un réseau d’alliances étroites et actives avec le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) et la Société Africaine de Management ( SAM ).

Le CAMES est une organisation intergouvernementale africaine, presque cinquantenaire, dont la mission est de promouvoir, coordonner et harmoniser les systèmes d’enseignement supérieur et de la recherche des pays membres. L’idée de créer un organisme pour harmoniser l’enseignement supérieur et veiller à sa qualité en Afrique subsaharienne d’expression française et à Madagascar a germé dans les premières années des indépendances africaines. En 1966, une résolution de la Conférence des Ministres de l’Éducation Nationale tenue à Paris a donné mandat à une Commission consultative d’experts pour réfléchir de manière approfondie sur la réforme de l’enseignement supérieur en Afrique et à Madagascar. Les conclusions de la réflexion de cette Commission ont conduit les Chefs d’États des pays membres de l’Organisation Commune Africaine et Malgache (OCAM) à décider la création du « Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur » (CAMES) lors de la Conférence de Niamey (Niger), tenue les 22 et 23 janvier 1968. La Convention relative au statut du CAMES et son organisation a été signée par 16 Chefs d’État ou de Gouvernement, le 26 Avril 1972 à Lomé (Togo). Aujourd’hui, le CAMES compte 19 pays membres répartis entre l’Afrique Centrale, l’Afrique Occidentale, la Région des Grands Lacs et de l’Océan Indien : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, Cote d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Madagascar, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Tchad, Togo.

La SAM est une organisation scientifique internationale ayant pour mission de promouvoir la recherche et d’améliorer les pratiques et la formation en management en Afrique. Fondée et présidée par le Professeur Ababacar MBENGUE, également président du CIRFAM, la SAM entretien avec le CIRFAM des liens organiques et personnels privilégiés.

SAM a signé avec le CAMES, le 09 décembre 2015, un accord de partenariat lui donnant mission d’appuyer la mise en œuvre effective du Plan stratégique de développement du CAMES (2015-2019). Cet accord scelle un long compagnonnage entre la SAM et le CAMES.

SAM, qui a créé le Réseau International de la Diaspora de l’Espace CAMES (RIDEC), a co-organisé avec le CAMES, le 1er mars 2014, à Paris, à l’Université Dauphine, la première Rencontre Internationale de la Diaspora de l’Espace CAMES sur le thème « Plan stratégique de développement du CAMES : une opportunité pour la Diaspora de participer à l’émergence de l’Afrique à travers la formation, la recherche et l’innovation » et a également participé, ès qualités, à la Table ronde des partenaires techniques et financiers du CAMES, tenue à Libreville les 28 et 29 octobre 2014 ainsi qu’aux 32e, 33e et 34e sessions du Conseil des Ministres du CAMES tenues respectivement à Brazzaville (2015), Dakar (2016) et Yaoundé (2017).